A la découverte des tissus africains...


Dans ce post, je vous emmène à la découverte des nombreux tissus africains. Bazin, voile de Mauritanie, Daso Dan Fani, Kente du Ghana, Ndop royal du Cameroun... Autant de tissus aux noms qui font voyager et qui n'auront bientôt plus de secrets pour vous...


Je vous parle souvent du wax mais l'Afrique regorge de tissus riches et variés selon les pays. Et j’avais envie de vous montrer les différents tissus disponibles et utilisables pour réaliser toutes vos envies de création et décoration.

A noter cependant que certaines de ces étoffes, comme le wax et le bazin, ne sont pas produits en Afrique mais importés principalement d’Allemagne, de République Tchèque, des Pays-Bas et maintenant de la Chine et que les principaux acheteurs sont africains. Saviez-vous qu’il y a plus de 120 millions de consommateurs de pagnes et que ce chiffre ne cesse d’augmenter ?


Le Bazin, un tissu multifonctionnel


Ce type de tissu est aussi bien porté par les hommes que par les femmes et principalement à l’occasion de cérémonies importantes telles que les mariages, les décès ou les baptêmes. La particularité de ce tissu est son tombé irréprochable et l’élégance incontestable qu’il apporte à chaque tenue.

Ainsi, assister à un mariage ou baptême est un véritable plaisir pour les yeux, tant les hommes mais surtout les femmes, rivalisent de beauté avec des tenues aux motifs et couleurs riches et variées.

Le bazin est un tissu blanc 100% coton, fabriqué principalement en Europe, damassé, teinté et amidonné grâce à un trempage dans un bain de gomme. L’étoffe est ensuite frappée par des tapeurs de bazin avec un maillet en bois, sur un billot. Ainsi, le simple tissu en coton se transforme en un noble bazin. Agrémenté de broderie et de surpiqures, elle devient la tenue parfaite pour les grandes occasions.


Il existe 3 qualités de bazin et, en fonction de son niveau de qualité, Il peut être utilisé en tissu d’ameublement pour la fabrication de rideaux ou de linge de table, ou en tissu d’habillement.

Le Mali est le principal pays africain producteur de bazin et celui possédant la meilleure réputation pour la qualité des étoffes fabriquées. A Bamako, vous trouverez une multitude d’ateliers de teinture prospères produisant aussi bien pour la consommation locale que pour l’approvisionnement des négociants des autres pays d’Afrique de l’Ouest que des importateurs du monde entier.



Le Voile de Mauritanie, votre meilleur allié pour l’été


Le voile est un tissu de coton léger apprécié des Mauritaniennes qui le portent comme tissu principal pour leurs boubous. Les femmes Soninké de Mauritanie ont contribué à populariser le voile au-delà du continent africain grâce à la richesse des couleurs et motifs des teintures qu'elles appliquent sur cette cotonnade.


Traditionnellement, les femmes nouent le voile d'abord sur les épaules à la manière d'une tunique pour ensuite s'en draper le corps et se couvrir la tête. C'est leur vêtement quotidien.

Il existe différentes qualités de tissus allant du voile léger, à la percale, à la broderie et même à la soie.


Je trouve ce voile tout en transparence d'une féminité absolue. Aujourd'hui, on adopte ce tissu pour en faire des jupes, robes ou tuniques. Il est très utilisé également en décoration, pour les rideaux par exemple. Avec les grandes chaleurs estivales, on rêve toutes de vêtements légers permettant au corps de bouger sans l’entraver et sans l’étouffer.


Une petite robe légère en voile de Mauritanie sera votre meilleure alliée pour affronter la canicule. Complétez-la avec une étole assortie pour survivre aux espaces sur-climatisés et aux soirées un peu fraîches. Si vous avez un modèle de robe en tête et qui ne vous manque que le tissu idéal pour la réaliser, le voile de Mauritanie a toutes les chances de vous plaire !



Connaissez-vous le Daso Dan Fani, le pagne tissé du Burkina Faso?


« Fasi Dan Fani » signifie « pagne tissé de la patrie ». Le « Faso dan Fani »est le symbole du patriotisme burkinabè. Dans un pays où la culture du coton, non génétiquement modifié, est l’un des premiers revenus nationaux et où la tradition du tissage est très ancienne, ces pagnes en coton lourd sont devenus très rapidement incontournables pour la confection de vêtements tant traditionnels que contemporains.


Le développement de ce tissu a été soutenu par une volonté politique, notamment grâce à Thomas Sankara. Il existe de nombreuses actions de valorisation de ce textile aussi bien au Burkina que parmi la diaspora.

Traditionnellement le« Faso dan fani » est confectionné sur le modèle d’une tunique ample unisexe. Dernièrement, les créateurs et stylistes se sont appropriés ce textile pour en proposer des vêtements chics et modernes comme des chemises pour hommes ou des vestes et robes pour femmes.


Ce tissu fait également des merveilles utilisé pour la décoration d’intérieur comme des coussins ou nappes.



Découvrez le Kente du Ghana, une étoffe royale


La contribution culturelle traditionnelle, peut être la plus connue du Ghana, est le tissu Kente, aussi appelé « Kita ». Ce tissu est célèbre pour ses chatoiements de couleurs et son symbolisme.

Le Kente est fabriqué par des tisserands très expérimentés. Les principaux centres de tissage se trouvent dans la région Ashanti autour de Kumasi. Il en existe aussi dans la région de la Volta. Dans ces régions, Il est très courant d'y voir de nombreux artisans lancer leurs navettes de droite à gauche pour fabriquer de longues bandes de tissu Kente. Ces bandes sont ensuite cousues les unes aux autres et donnent naissance aux grands boubous portés par les ghanéens, surtout les chefs, lors de grandes cérémonies.


Les couleurs et les motifs sont soigneusement choisis pas les tisserands et leurs clients. Chaque symbole présent dans le tissu Kente a une signification culturelle précise.

Les Kentes ghanéens de grande taille peuvent être utilisés par exemple en plaids, en rideaux ou pour confectionner des coussins. Un tissu idéal pour conférer une allure royale à votre intérieur, que ce soit dans votre salon, bibliothèque ou même dans votre chambre.



Le Ndop royal du Cameroun


Tout comme le Faso Dan Fani au Burkina Faso, le Ndop ou Dze Ndouop est une étoffe traditionnelle et rituelle Bamiléké, une ethnie du Cameroun.


Le tissu, dans sa forme originale, est un assemblage de bandes de coton cousues bord à bord. Les motifs géométriques blancs sur fond bleu indigo lui confèrent son identité particulière. Les tissus Ndop des Bamiléké sont faits de coton tissé en bandes étroites. Si cette première étape est réalisée dans le Nord du pays, non loin de Garoua, ce sont ensuite les femmes Bamiléké qui appliquent, à l’aide de fil de raphia, les motifs qui seront teints en réserve à l’indigo.


Le répertoire décoratif très varié s’inspire à la fois de motifs ornant les habitations traditionnelles et des dessins des Wukari du Nigeria, pays dont cette tradition textile est vraisemblablement originaire.

Aujourd’hui, à l'instar des autres tissus présentés dans ce post, le Ndop est utilisé par de nombreux stylistes et couturiers. Un tissu particulier riche en symbolisme pour un vêtement unique...





Des cinq tissus présentés, quel est celui que vous avez préférez?

Dites-moi tout!


Une envie tissu ? Que ce soit pour un projet d’ameublement ou une envie vestimentaire, j’ai de quoi vous aider à réaliser vos rêves les plus fous avec des tissus naturels et éthiques aux motifs et couleurs incroyablement variés. Contactez-moi et je serais heureuse de vous guider dans vos choix.


Artistiquement vôtre,

Daffa


Suivez Kelen sur Facebook et Instagram pour des nouveautés quotidiennes sur l'art africain.

  • Facebook icon_Blanc
  • Instagram icon_Blanc