Abiy Eshete : Discussion avec l’artiste peintre éthiopien.


Pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

Je m’appelle Abiy Eshete, j’ai 37 ans et je vis à Addis-Abeba. Je suis né dans la région d’Oromiya en Ethiopie. J’ai commencé à peindre à l’école primaire.


Quelques années plus tard, voyant que cette passion était encore vive, j’ai suivi une formation de 4 ans à l’Institut de la culture et du tourisme d’Oromiya. Cela m’a permis d’en savoir davantage sur moi et de développer des compétences variées. Je suis également détenteur d'un B.A en Art, obtenu à l'Université d’Addis-Abeba.


Je me consacre entièrement à mon art et j’ai la chance mais aussi le plaisir, d’exposer aussi bien en Ethiopie qu’à l’international.


Parlez-nous de votre travail, de vos inspirations...

Mon travail se concentre essentiellement sur l’interaction entre l’homme et son environnement. Etant fasciné par l’unité de la ville malgré sa diversité, j’essaie de décrire les liens forts qui existent entre la société et les hommes dans leurs vies quotidiennes. Je puise mon inspiration de la vie des gens ordinaires, les amours, les peines et les violences...


Je me concentre aussi sur la combinaison des couleurs. En Ethiopie, lors des fêtes religieuses orthodoxes, les prêtres portent des vêtements incroyablement longs et colorés. Ils ont également des parapluies colorés et d’autres objets qui rendent l’événement encore plus lumineux. Le nombre de personnes participant à la manifestation est si grand que lorsqu’il est vu de haut, l’image est magnifique ! Lors de ces observations, je me retrouve donc à réaliser des photos sous différents angles pour mon collage, qui feront ensuite partie intégrante de mon œuvre d’art finale.


Par ailleurs, une partie de mes travaux porte sur les masques africains.


Série "Epiphany ceremony"

Quel est votre processus de création ?

La technique que j’applique est le collage, qui consiste essentiellement à fusionner différentes photographies avec la peinture. En premier il y a les photos, prises sous différents angles, offrant plusieurs appréciation des scènes capturées. Ces images sont ensuite découpées puis collées sur la toile. C'est après cette étape que je passe à l'application de la peinture.


Comment se porte la scène artistique en Ethiopie ?

Depuis quelques années, le marché de l’art a connu une évolution significative et positive pour les acteurs du secteur. Récemment, quatre (4) institutions artistiques ont été ouvertes et de plus en plus de jeunes se tournent vers des études artistiques. À cela il faut ajouter une croissance non-négligeable du nombre d’amateurs d’art, intéressés par ce que ls artistes locaux ont à proposer.

Série "Epiphany ceremony"

Où pouvons-nous trouver vos oeuvres ?

Mes oeuvres sont disponibles à la la YAA Art gallery, située dans le Best Western Hotel. Elle accueille plusieurs artistes à l'instar de Tesfa Solomon, Solomon Hailu, Hermela Abayenh, Henok Ayele, Sisay Teshome, Atklit Assefa et bien d’autres.



Article publié la première fois sur le profil Medium de Art Kelen.

 

Suivez Kelen sur Facebook et Instagram, pour encore plus d'actualités et de contenus sur l'art contemporain d'Afrique.

46 vues0 commentaire