Art africain... Zoom sur l'art Dogon en provenance du Mali


Dans ce post, je vais vous présenter un art particulier en provenance du Mali et rendant hommage au Do. Voici l'art Dogon.


Zoom sur... l'art Dogon





Les Marka sont une ethnie très proche des Bambara, dont l'art se caractérise notamment par leurs masques recouverts de plaques de laiton, comme celui-ci.


Chez les Marka, Do est l'esprit auquel les masques donnent forme et constitue son expression.

Do vient de la brousse par le masque de feuilles et dans certains cas mythiques par les masques de fibres et à tête en bois sculpté.

Dans le système religieux de la société marka, Do est le plus invoqué et son culte le plus élaboré. Les Marka sont organisés en sociétés de masques structurées et hiérarchisées. Il existe un langage initiatique moyen de communication aux mains des initiés.


Masque Facial en métal



Joueurs de Balafon, instrument de percussion (Mandé) - Musée du quai Branly




Porte/volet de grenier


Ces volets sont destinés à fermer les ouvertures de greniers à grains ou tout simplement des garde-manger domestiques.

Certains sont aussi employés comme "armoires" pour stocker des biens appartenant au ménage.


Ces greniers sont souvent réalisés en pisé et montés sur pieux pour protéger des rongeurs et insectes.


Généralement les motifs présentent soit des scènes de création du monde comme chez les Dogons, soit des symboles animaliers, ou autres, qui sont autant d'avertissements pour dissuader quiconque d'ouvrir et de s'approprier tout ou partie du contenu.





Masque de cervidé (gomintogo)


Lors des cérémonies de deuil, les masques portés par les danseurs costumés représentent les êtres qui peuplent la cosmogonie. Ils sortent de leurs abris pour "enchanter les âmes des morts" .


Bois sculptés, ou cagoules en fibres , ils sont fabriqués par les danseurs. Après la cérémonie, les masques sont placés dans les grottes, connues seulement des membres de l'awa (société des masques) et enfermés jusqu'à leur prochaine sortie.




Maternité


Toujours très belles, les maternités Africaines restent étonnantes, car contrairement aux thèmes mère/enfant occidentaux dans lesquels une relation semble établi entre la mère et son enfant, dans le cas des maternités Africaines, les deux personnages semblent "dissociés".


Pas de regard appuyé de la mère sur son enfant, pas de geste filial.

Ainsi, cette thématique de mère et de son enfant, se traduit, non pas par une relation affective, mais un principe générique de fertilité et de fécondité.


De telles statues sont assimilées aux domaines du sacré et du religieux et vont trouver leur place sur un autel.





Artistiquement vôtre,

Daffa


Suivez Kelen sur Facebook et Instagram pour des nouveautés quotidiennes sur l'art africain.

  • Facebook icon_Blanc
  • Instagram icon_Blanc