L'art au féminin: découvrez des artistes africaines pleines de talents

En ce mois des droits des femmes, j’ai décidé me m’intéresser à la place des femmes dans le milieu artistique en Afrique de l’Ouest.


Artiste Muhsana Ali

C’est un sujet et un enjeu qui me tiennent particulièrement à cœur puisquel’une des ambitions de Kelen est de favoriser le travail des femmes, leur autonomie économique plus largement appelé «economic empowerment » en anglais.

En fait, il est surtout question de renforcer leur pouvoir économique car bien souvent, ce sont ces femmes déterminées et battantes qui sont en charge de la gestion du foyer. Pour elles, contribuer pleinement à l'économie ne signifie pas seulement agir en tant que citoyennes responsables.  Cela implique la capacité à prendre leur destin en main, à créer de la richesse et à se développer. 




Les femmes, très présentes dans la création et le design...


C’est ainsi qu’à l’échelle qui est la mienne, je mets au maximum en avant le travail des femmes. De plus en plus, elles se lancent dans l’entrepreunariat et notamment dans la création et le design et beaucoup d'entres-elles s’entourent d’autres femmes pour la partie fabrication artisanale.

Il suffit de naviguer sur les réseaux sociaux pour se rendre compte à quel point les femmes créatrices sont nombreuses : sacs en cuir et wax par Elodie Borges; robe par Rama Diaw; collier par Jacquie créations et services de table en céramique par Faty Ly pour ne citer qu’elles.


Les femmes, moins visibles dans les arts plastiques...


Concernant les arts plastiques, la situation est un peu différente. Si la légitimité de l’art contemporain africain, longtemps considéré comme un art mineur, n’est plus à prouver, les femmes en sont la nouvelle minorité.   Et c’est vrai que depuis le début de Kelen, j’ai beaucoup plus de mal à approcher des artistes plasticiennes que des artistes plasticiens. Pourtant les choses évoluent avec une multiplication d’expositions consacrées aux femmes africaines issues d’une nouvelle génération. L’exposition qui s’est tenue jusqu’en décembre 2017 au Havre « L’Autre continent, artistes femmes africaines » ou  l'exposition « L’Iris de Lucy » au Château de Rochechouart l’été dernier en témoignent. Je pense que les œuvres de ces artistes peintres ne peuvent pas et ne doivent pas  être réduites à des questions de genre ou d’appartenance à un continent mais il est certain que ces questions nourrissent leur parcours personnels et artistiques. Certaines artistes plasticiennes, comme Euridice Kala ne dissocient pas l'art féminin et le féminisme  : « Je suis une artiste féministe noire du continent africain. ». Alors que pour beaucoup de femmes, leurs œuvres ne se réclament pas forcément du féminisme. De nombreuses femmes présentent un travail artistique sans développer l’aspect féminin qui est volontairement omis.


Artistiquement vôtre,

Daffa

6 vues
  • Facebook icon_Blanc
  • Instagram icon_Blanc