Portrait d'artistes... Zoom sur Dagmar Van Weeghel


Comme souvent, mon attention s’est portée sur des photos de femmes. Cette fois-ci, il s’agit de portraits photographiés par l’artiste néerlandaise Dagmar Van Weeghel. J’ai donc voulu en savoir plus sur elle ainsi que sur sa démarche artistique.


Zoom sur... Dagmar Van Weeghel


For Sarah, the African princess

Dagmar Van Weeghel a vécu au Zimbabwe et a travaillé pendant près de 14 ans entre le Botswana, la Tanzanie, l’Afrique du sud et l’Ouganda où elle a notamment réalisé des projets de films avec des communautés locales. C’est depuis 2015 qu’elle se consacre à la photographie avec la volonté de raconter des histoires de femmes et d’hommes à travers son art.


Son histoire personnelle est également une source d’inspiration car, étant mariée à un Zimbaween et ayant des enfants métis, les sujets de double culture et d’immigration lui font particulièrement écho.


Les thèmes récurrents de son oeuvre sont l’histoire, l’héritage, la diaspora et la question identitaire.

Les femmes sont souvent au coeur de sont travail même si elle photographie également des hommes. La plupart de ses modèles sont des anonymes qui ont accepté de poser sous son objectif.


J’ai d’abord découvert la série “For Sara - The African Princess”. Double découverte car je ne connaissais pas l’histoire incroyable de Sara Forbes Bonnetta, devenue la filleule de la reine Victoria de Grande-Bretagne!


L'histoire de Sarah, princesse africaine


Sarah Forbes Bonetta, née en 1843 est une princesse du clan Egbado, et est connue pour avoir été la filleule de la reine Victoria de Grande-Bretagne.

Elle va devenir orpheline en 1848, à l’âge de cinq ans, lorsque ses parents seront tués. Elle sera ensuite enlevée par les esclavagistes et remise au roi Ghezo du Dahomey. Elle reste captive à la cour du roi du Dahoméen où elle est chargée d’arroser les tombes.


En 1849, sur demande du lieutenant Frederick Edwyn Forbes, un officier de la marine britannique, le roi Ghezo accepte d’offrir Sarah en cadeau à la reine d’Angleterre. Celle-ci est impressionnée par ses bonnes manières et son intelligence exceptionnelle. Sarah a vécu dans la classe moyenne britannique et a été éduquée comme étant la filleule de la reine Victoria.





J’aime la moue “boudeuse” et le regard à la fois fort et lointain du modèle. Le contraste du noir satiné et du doré donnent une intensité à la photo.


Le modèle Kajote Barbara, d’origine ougandaise, a un destin un peu similaire. Orpheline, elle a connu beaucoup d’épreuves avant de devenir la 1ère dauphine de Miss Ouganda en 2011.


Pour voir d’autres photos, rendez-vous sur le compte Instagram de Kelen.



Artistiquement vôtre,

Daffa


Suivez Kelen sur Facebook et Instagram pour des nouveautés quotidiennes sur l'art africain.

  • Facebook icon_Blanc
  • Instagram icon_Blanc