Portrait d'artistes... Rencontre avec le 2ème artiste africain le plus côté, Amoako Boafo


Amoako Boafo est un artiste ghanéen.Installé à Vienne, cette star montante de la peinture contemporaine est devenue en six mois un artiste incontournable de la scène artistique. Il a décroché en décembre 2020 une enchère de plus de 1 million de dollars dans la plus grande maison de vente aux enchères, Christie’s. Il est désormais le deuxième Africain le plus coté, suivant de près son aîné et compatriote El Anatsui.



Un parcours fulgurant…


C’est la galeriste Mariane Ibrahim, basée à Chicago, qui a repéré les peintures de Amoaka sur instagram. Elle lui achète une œuvre et lui propose de le représenter. « Son travail n’a pas été immédiatement accepté, car il cassait les codes visuels des artistes afro-américains ».


Un an plus tard, lors de la foire Art Basel Miami Beach qui attire les grands amateurs d’art, son solo show est un grand succès et ses toiles partent comme des petits pains avec des prix s'échelonnant autour des 50 000$.



Une inspiration pour la maison Dior…


Lors de la présentation des collections printemps-été 2021, la maison de luxe a fait sensation en collaborant avec l’artiste Amoako Boafo. Son directeur artistique, Kim Jones, a vécu de nombreuses années en Afrique où son père faisait des recherches sur les eaux souterraines en Éthiopie, au Kenya, au Botswana et au Ghana.


Pour sa collection, il s’est inspiré des œuvres de Amoaka. Chemise avec un imprimé lierre, ceinture jaune vif, short safari blanc et pull arborant un homme brodé: les imprimés, les couleurs, les textures et même les looks des portraits de Boafo ont été utilisés dans la collection été de Jones.


DIOR - Collection Homme Été 2021






“L’identité noire” au cœur de son travail…


L’artiste ghanéen explore la perception de l’identité noire. Sa série la plus connue “Black Diaspora”, célèbre l’identité noire et représente des hommes et des femmes issus de la diaspora ou du continent.


Comme d’autres artistes, il souhaite casser les codes de l’art co-occidental. Il veut rendre aux Noirs leur dignité et les rendre plus visibles. Il ambitionne de révolutionner le portrait et, selon ses mots, de « décoder les nuances de la couleur de la peau ».


Il peint des silhouettes stylées sur de grandes surfaces colorées. Sa technique est atypique. Il utilise les pinceaux pour brosser les fonds et les vêtements mais il peint les visages au doigt, dans des nuances de brun, ocre, bleu céruléen, vert mousse et jaune safran.


« Cela me permet d’obtenir une intensité et une énergie que je n’aurais pas avec une brosse », a-t-il expliqué avant d’ajouter, goguenard : « C’est ironique, non ? On vous apprend à utiliser des pinceaux et à la place, je reviens aux racines de la peinture telle que la pratiquaient les premiers humains. » (source le Monde)


Ses modèles sont des membres de sa famille ou des personnes qu'il admire, des gens qui ont signifié quelque chose pour la communauté africaine.





Son passé toujours bien présent...


Il ne se laisse pas dépasser par son ascension fulgurante et reste vigilant quant à l’appétit des spéculateurs.


Il y a encore 10 ans il travaillait pour une entreprise de pompes funèbres à Accra et vendait ses toiles pour 100$. La peinture était un moyen d’échapper à la misère. Contre la volonté de ses parents, il a suivi une formation artistique à Accra avant de poursuivre ses études à Vienne en 2014.


Aujourd’hui, Amoako Boafo souhaite que sa renommée profite à ses pairs africains. En 2021, il ouvrira à Accra une résidence d’artistes dessinée par l’architecte star ghanéen David Adjaye. Ce lieu, il le conçoit comme un contre-pied au marché, « qui n’est que bruit », un havre « où les artistes pourront travailler avec des gens qui leur ressemblent ». Et d’ajouter : « Je veux que la jeune génération ait d’autres choix que de quitter le continent pour avoir des opportunités professionnelles, qu’elle comprenne qu’il ne faut pas perdre confiance et rester toujours concentré sur son métier. »





Et rendez-vous sur le compte Instagram de Kelen.



Artistiquement vôtre,

Daffa


Suivez Kelen sur Facebook et Instagram pour des nouveautés quotidiennes sur l'art africain.

36 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
  • Facebook icon_Blanc
  • Instagram icon_Blanc
  • Blanc LinkedIn Icône
  • Art Kelen Youtube