Portraits d'artistes : « Little Bighorn », l'oeuvre monumentale d'Ousmane Sow exposée en France.

Dernière mise à jour : mai 19



C’est en 1999 que j’ai découvert ses œuvres colossales exposées sur le pont des Arts à Paris. Y étaient exposées les séries africaines et la série la « bataille de Little Big Horn » qui ont attirées près de 3 millions de visiteurs.


À l’époque j’avais été impressionnée par ces statues monumentales mais ne connaissant ni la signification, ni l’histoire des œuvres, je n’en avais pas perçu la puissance.

"Little Bighorn" à Mont Dauphin en France...

La série Little Bighorn est composée de 24 personnages et 11 chevaux en taille réelle ou augmentée. L’œuvre du sculpteur sénégalais illustre la célèbre bataille qui opposa les Indiens sioux et cheyennes à l’armée fédérale des États-Unis en 1876 au bord de la rivière Little Bighorn.


Ces sculptures seront les pièces maîtresses d’une exposition sur le site de Mont Dauphin (Hautes-Alpes) à partir de juillet 2021.

Ce sont de véritables statues géantes avec une armature de fer recouverte d’argile et pesant chacune entre 90 et 200kg ! Toutes les œuvres ont été sculptées selon une technique propre à l’artiste : structure en fer à béton – paille plastique fondue et modelée, puis toile de jute enduite d’une matière de sa composition.


Cette exposition exceptionnelle, qui rend hommage à l’universalité de l’œuvre d’Ousmane Sow sera présentée pour une durée de 10 ans. À noter que le site du Fort de Mont-Dauphin, place-forte fondée au 17ème siècle par l'architecte militaire Vauban, est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO.


(Exposition réalisée avec le soutien d’Eiffage Sénégal, de la Fondation Crédit Agricole Alpes Provence, de CMA CGM Sénégal, de Bolloré Transport & Logistics et d'Odcvl).



Ousmane Sow, de kinésithérapeute à sculpteur...


Ousmane Sow est né en 1935 à Dakar. Enfant, il taillait des figurines dans des blocs de calcaire trouvés sur la plage. C’est à 21 ans, à la mort de son père duquel il a hérité la rigueur, le sens du devoir et le refus des honneurs qu’il part pour Paris. Il y fera de petits boulots avant de passer un diplôme de kinésithérapeute.